samedi 5 octobre 2019

SORTIE DE "MEDIACRITIQUE(S) N° 33

Un numéro pour se demander « Où va le journalisme ? », avec des articles inédits, des dessins de Colloghan et la Une de Fred Sochard, des rubriques, un nouveau format ! 

Le n°33 de Médiacritiques, notre revue trimestrielle, va sortir de l’imprimerie. À commander sur notre boutique en ligne (https://boutique.acrimed.org/m%C3%A9diacritique-s-n-33.html) ou à retrouver en librairie. Et surtout, abonnez-vous ! : https://boutique.acrimed.org/mediacritiques

 « Où va le journalisme ? » Telle est la vaste question que nous posons dans ce numéro, dont les articles sont, pour la plupart, inédits. Pris en étau entre la prédation des industriels (p. 4) et les attaques à répétition du pouvoir politique (p. 10), de saignées budgétaires en violences policières en passant par une série de lois liberticides, le journalisme et ses conditions d’exercice ne cessent de se dégrader, et la qualité de l’information avec (p. 22).
Une information verrouillée par quelques hauts gradés dominant les hiérarchies éditoriales qui, d’année en année, s’échangent les postes les plus en vue, jouant à qui sera le plus en lumière (p. 18). Une information rompue aux logiques de l’immédiateté et que la dépendance économique vis-à-vis des acteurs du numérique (Google, Facebook, etc.) ne cesse de fragiliser (p. 6). Une information, enfin, où l’enquête et le reportage ont majoritairement cédé leur place à la mode du « décryptage de l’actualité », dont la livraison express est assurée par des journalistes devenus communicants, et des communicants devenus journalistes (p. 34).
Dans ce paysage funeste, la galaxie des médias indépendants et leurs journalistes se battent partout pour remettre l’enquête sur le devant de la scène (p. 38). Un combat pour le droit d’être informé qui leur vaut, souvent, les aboiements des chiens de garde traditionnels, reconvertis pour l’occasion en garde-frontières de la profession (p. 29). Alors, que faire ? Si les discussions actuelles autour de la « déontologie » journalistique sont parfois surinvesties, elles ne sont pas inutiles (p. 41).
À condition de ne jamais perdre de vue l’horizon politique pour lequel milite Acrimed depuis plus de vingt ans : celui d’une transformation radicale du paysage médiatique, pour laquelle une large mobilisation sur le terrain des médias est plus que jamais nécessaire !





Ce numéro ne sera pas plus diffusé en kiosques que les précédents. Vous pourrez cependant le trouver dans quelques rares – mais d’autant plus précieuses – librairies lyonnaises listées ici :


Le Bal des Ardents
17 rue Neuve 69001 Lyon

Librairie Passages
11 rue de Brest 69002 Lyon

La Gryffe
5 rue Sébastien-Gryfe 69007 Lyon
 
Terre des Livres
86 rue de Marseille 69007 Lyon





Le 30 octobre 2011, un avis de naissance paraissait sur le site d’Acrimed. Notre magazine imprimé Médiacritiques poussait son premier cri. En huit ans d’existence, 32 numéros ont vu le jour, portant la même exigence, celle d’une critique radicale et intransigeante des médias, à travers différents thèmes : traitement des questions économiques, de l’extrême-droite, du sexisme, du racisme, de l’information internationale, des contre-réformes libérales, des violences policières, des mobilisations sociales… Collaborateur de longue date d’Acrimed, Colloghan a donné au magazine le visage que vous lui connaissez, celui qui rit jaune, acerbe et clairvoyant.

En 2011, sortir ce magazine était un pari, fondé sur la conviction que le papier ne serait jamais définitivement supplanté par Internet, sur l’espoir qu’une telle publication trouverait son public et sur l’idée qu’elle était nécessaire au combat d’Acrimed, association qui entend s’exprimer et agir collectivement sur le terrain de la critique des médias. Médiacritiques est l’un des outils militants grâce auxquels nous diffusons et partageons cette critique. Nous le vendons à la criée lors de manifestations, rencontres et fêtes militantes ; des bénévoles le distribuent sur des marchés et le promeuvent auprès des librairies.

Grâce aux salarié-e-s et aux bénévoles de l’association, grâce aux abonné-e-s et à toutes celles et ceux qui nous lisent, Médiacritiques résiste contre vents et marées, persévère depuis huit ans… et ne compte pas en rester là !

Ce numéro 33 marque un nouveau départ, mais sans chamboule-tout : une maquette rafraîchie, des rubriques inédites, l’arrivée de nouveaux dessinateurs, rédacteurs et rédactrices. Bref : le résultat d’un long travail collectif que nous avons la fierté de vous livrer aujourd’hui !