vendredi 9 mars 2018

Réforme de la SNCF : quand les chiens de garde mordent ses opposants !

C'est reparti, la meute médiatique est à nouveau lâchée :  à peine envisagée la perspective d'une méteo sociale agitée, la chefferie éditoriale se déchaîne :  crocs acérés et babines retroussées contre  "irresponsables syndicaux" et autres "cheminots privilégiés", elle "grogne", éructe, méprise et ment avec la morgue et le mépris qu'on lui connaît.
Le pire du journalisme de révérence en quatre actes (en attendant la suite).




Premier acte : "Premiers tirs de barrage médiatique" : http://www.acrimed.org/Reforme-de-la-SNCF-1-premiers-tirs-de-barrage

Deuxième acte : "Débats télévisés ou guet-apens pour syndicalistes ? : http://www.acrimed.org/Reforme-de-la-SNCF-2-debats-televises-ou-guets

Troisième acte : "Quand les Grandes gueules s'en mêlent" : http://www.acrimed.org/Reforme-de-la-SNCF-3-quand-les-Grandes-Gueules-s

Quatrième acte : "Les Matinales radio à  l'unisson contre la grève" : http://www.acrimed.org/Reforme-de-la-SNCF-4-les-matinales-radio-a-l

Bonus : "La France bloquée ? Nicolas Demorand TRES inquiet" : https://youtu.be/OZb81rai38g